Publié par Laisser un commentaire

La Thaïlande déploie une clinique de cannabis basée sur la médecine traditionnelle

Flag of Thailand

La Thaïlande a ouvert lundi 6 janvier, sa première clinique à temps plein spécialisée dans la médecine traditionnelle et alternative à base de cannabis, dans le cadre d’une décision du gouvernement visant à développer une industrie du cannabis médicinal, rapporte l’agence Reuters*.

« Il s’agit d’une clinique pilote, car nous ne pouvons pas produire suffisamment de médecins spécialisés dans le cannabis », a déclaré le ministre de la Santé publique, Anutin Charnvirakul, aux journalistes lors de la cérémonie d’ouverture à Bangkok. Les patients recevront un traitement gratuit pendant les deux premières semaines, a-t-il ajouté.*

La Thaïlande, qui a une tradition d’utilisation du cannabis pour soulager la douleur et la fatigue, a légalisé la marijuana à des fins médicales et la recherche en 2017 pour augmenter les revenus agricoles.*

Il y a déjà environ 25 cliniques de cannabis attachées aux hôpitaux généraux à travers le pays mais, contrairement à la clinique pilote nouvellement lancée, elles ne fonctionnent que quelques jours par semaine en raison d’un manque de personnel spécialisé.*

Le plus grand producteur de cannabis médicinal est actuellement l’Organisation pharmaceutique gouvernementale du ministère de la Santé. Le directeur de la recherche médicale sur le cannabis de l’Université Kasetsart, Natakorn Thasnas, a déclaré à Reuters que l’université fournirait 2 200 kilogrammes de feuilles de cannabis au ministère.*

La production, la culture et la vente de cannabis ont été limitées aux producteurs thaïlandais titulaires d’une licence pour les quatre prochaines années afin de protéger l’industrie nationale. Actuellement, seuls les hôpitaux et les centres de recherche sont autorisés à demander des licences de production et d’extraction de cannabis, mais le gouvernement examine les réglementations pour permettre aux entreprises thaïlandaises de demander des permis.*

L’année dernière, la Thaïlande a supprimé les extraits de cannabis et de chanvre de sa liste de stupéfiants et a proposé un projet de loi qui permettrait à chaque ménage de cultiver six plants de cannabis.*

Quatre types de médicaments, contenant différentes combinaisons de cannabidiol (CBD) et de tétrahydrocannabinol (THC), l’ingrédient psychoactif du cannabis, ont été administrés aux patients pour traiter la migraine, l’insomnie, les douleurs au cou et la raideur musculaire, a indiqué le ministère dans un communiqué.*

La clinique pilote, basée au ministère de la Santé publique, prévoit de voir entre 200 et 300 patients par jour.*

« J’étais inquiète au début, mais j’ai étudié les effets et j’ai décidé que c’était mieux parce que c’était naturel », a déclaré Waraporn Boonsri, 69 ans, qui a reçu quatre flacons d’huile de cannabis pour l’aider à dormir.*

Près de 2 200 patients se sont inscrits à la clinique jusqu’en mars, a déclaré à Reuters un responsable de la santé. Anutin a déclaré qu’il était prévu d’ouvrir 77 cliniques à travers le pays, avec une dans chaque province.*

* article original

**image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *