Publié par Laisser un commentaire

Le producteur de cannabis Canopy Growth vacille en raison des ouvertures lentes des magasins de vente au détail

Flag of Canada

Canopy Growth Corp (WEED.TO) (CGC.N) a déclaré jeudi 14 novembre, qu’il pourrait manquer les objectifs de chiffre d’affaires du quatrième trimestre, la réglementation ralentissant les ouvertures de magasins, accentuant les signes de faiblesse du marché du cannabis légal et martelant les actions à travers le secteur, rapporte l’agence Reuters*.

Le rapport trimestriel du plus important des nouveaux producteurs de cannabis au Canada contenait des informations sur les importants excédents de marijuana invendus et suivait les indications de deux concurrents cette semaine selon lesquelles les prix de vente moyens avaient chuté.*

Le directeur financier, Mike Lee, s’est entretenu avec les analystes après les résultats financiers, affirmant que le marché canadien accusait un retard de 6 à 12 mois sur les prévisions du marché canadien, après la légalisation du cannabis récréatif il y a un an.*

Le lent développement des magasins de vente au détail, la prévalence des marchés illicites et l’offre croissante des producteurs en quête de domination ont entraîné de fortes baisses de prix et une accumulation de cannabis non vendus.*

« Nous ne pensons pas à l’heure actuelle qu’il y aura suffisamment de points de vente au détail à court terme pour répondre à la demande nécessaire du quatrième trimestre », a déclaré le directeur général, Mark Zekulin.*

La société n’a donné aucune nouvelle prévision de chiffre d’affaires pour le quatrième trimestre se terminant en mars prochain, mais elle avait déjà prévu que ce chiffre atteindrait 250 millions de dollars canadiens, alors que les analystes tablaient sur 183,94 millions de dollars américains, selon les données de Refinitiv IBES.*

L’accumulation des stocks a entraîné une charge de 15.9 millions de dollars canadiens au deuxième trimestre pour Canopy, qui a récolté 40 570 kilogrammes de cannabis, mais qui n’a vendu que 10 913 kilogrammes et des équivalents en kilogrammes de produits à base de cannabis.*

La société a également engagé une charge de 32.7 millions de dollars canadiens (24.71 millions de dollars US) lors de la restructuration de son portefeuille afin de prendre en compte les rendements, les dispositions de rendement et les baisses de prix de ses produits pétroliers et de ses gélules.*

Les actions de Canopy, qui ont enregistré une perte trimestrielle plus importante que prévue, ont chuté de 17%, tandis que ses actions cotées aux États-Unis ont atteint un creux record de 15.19 $. Peers Aphria (APHA.TO), Cronos (CRON.TO) et Tilray (TLRY.O) ont baissé entre 4% et 9%.*

Un énorme succès auprès des investisseurs l’an dernier, les actions du secteur ont chuté d’environ 25% en 2019, selon l’alternative Harvest ETF (MJ.P), qui suit les actions liées au cannabis.*

Les perspectives à court terme ont également été affaiblies cette semaine par les rapports de Tilray et Cronos, qui montraient que les prix de vente avaient presque diminué de moitié au mois de septembre.*

Canopy a déclaré qu’elle cesserait d’investir de manière significative dans son expansion au Canada, après avoir beaucoup investi dans la construction de son portefeuille de produits comestibles, de vapes et autres produits dérivés légalisés au pays en octobre.*

Les dépenses en capital seraient “amorties” au cours des 12 à 18 prochains mois, ont déclaré des responsables de la société.*

La perte principale ajustée de l’entreprise, de 155.75 millions de dollars canadiens, a dépassé les attentes, soit une perte de 92.9 millions de dollars canadiens, les coûts ayant augmenté de 48%, dépassant le triple du produit net, qui s’élève à 76.6 millions de dollars canadiens.*

* article original

**image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Les champs avec l'astérique sont requis