Publié par Laisser un commentaire

Le producteur de pots Hexo Corp supprime 200 emplois pour limiter les coûts

Flag of Canada

Le producteur canadien de cannabis Hexo Corp (HEXO.TO) a annoncé jeudi 24 octobre, la suppression de 200 emplois, contrôlant les coûts alors que le déploiement des magasins était plus lent que prévu et que le gouvernement retardait l’approbation des produits dérivés du cannabis, rapporte l’agence Reuters*.

Hexo, aux côtés de sociétés plus importantes telles que Aurora Cannabis (ACB.TO) et Canopy Growth Corp (WEED.TO), a signalé que la lenteur du développement de la vente au détail dans des marchés importants tels que l’Ontario et le Québec était une raison de la mise en place tardive de la rentabilité.*

La société avait annulé ses prévisions pour 2020 plus tôt ce mois-ci, accusant un environnement incertain.*

Hexo, qui teste deux fois les produits de vaporisation dans un contexte de surveillance réglementaire accrue des dispositifs, a déclaré que les décisions juridictionnelles visant à limiter la disponibilité et les types de produits à base de cannabis s’ajoutaient aux incertitudes.*

La société a également annoncé jeudi le départ d’Arno Groll, directeur de la fabrication et de Nick Davies, directeur du marketing, ainsi que la suppression de certains postes de direction.*

« Les mesures prises cette semaine ont pour objectif de redonner à l’organisation les revenus que nous espérons atteindre en 2020 », a déclaré Sébastien St-Louis, PDG et cofondateur, dans un communiqué.*

Le Canada est devenu le premier pays du G7 à légaliser la marijuana à des fins récréatives à la fin de l’année dernière, mais les ventes ont été freinées par des contraintes d’approvisionnement et des prix plus élevés que ceux du marché noir.*

* article original

**image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Les champs avec l'astérique sont requis