Publié par Laisser un commentaire

Le procureur général australien déclare que la loi locale sur le cannabis de Canberra n’a aucune force juridique

Flag of Australia

Le procureur général australien, Christian Porter, a déclaré dimanche 20 octobre, que la nouvelle législation de Canberra légalisant la possession de petites quantités de cannabis à des fins personnelles ne conférait pas de protection juridique et ne contrevenait pas aux lois fédérales, rapporte l’agence Reuters*.

En septembre, le Territoire de la capitale australienne (ACT) est devenu le premier des six États et deux principaux territoires du pays à légaliser la possession d’un maximum de 50 grammes de cannabis par personne à des fins personnelles, la loi devant entrer en vigueur à compter du 31 janvier 2020.*

La loi fédérale interdit toutefois une telle utilisation, et Porter, qui a examiné les lois de l’ACT et a envoyé dimanche une lettre au procureur général de l’ACT, a indiqué que cela ne changerait pas.*

« Ce sont des lois terribles pour diverses raisons », a déclaré Porter à l’émission politique Insider de la chaîne de télévision ABC.*

« Les lois ACT ont supprimé la composante pénale au niveau du territoire mais n’ont rien établi qui soit un droit positif à la possession, ce qui signifie qu’il n’ya pas de défense contre la loi du Commonwealth qui criminalise les quantités inférieures à 50 grammes. »*

L’utilisation du cannabis à des fins récréatives reste interdite dans la plupart des pays, mais un débat international grandissant a été engagé sur la dépénalisation de la possession de petites quantités pour les adultes. Le Canada et plusieurs États des États-Unis ont récemment décidé de légaliser de tels biens.*

Lorsqu’on lui a demandé si le gouvernement fédéral australien devrait intervenir pour déroger à la législation ACT, Porter a répondu que cela ne serait pas nécessaire.*

« S’ils laissent leur loi en l’état, pourquoi aurait-il besoin de passer outre à une loi qui n’a aucun effet? », A-t-il déclaré.*

« Mon conseil et celui que j’ai donné au procureur général de l’ACT est qu’il est toujours contraire à la loi du Commonwealth de posséder du cannabis dans l’ACT ».*

Plus tôt ce mois-ci, le gouvernement a annoncé qu’il fournirait des fonds pour la recherche sur la marijuana à des fins médicales, en réponse à une demande croissante.*

Bien que légaux dans la majeure partie de l’Australie, les produits à base de cannabis médicinal ne sont autorisés que sur ordonnance d’un médecin, et un permis est requis pour cultiver et fabriquer du cannabis médicinal.*

* article original

**image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Les champs avec l'astérique sont requis